L’ANNULATION DE VOL DES COMPAGNIES AERIENNES

Alors que vous aviez parfaitement préparé votre voyage en réservant votre billet d’avion à l’avance, vous avez une mauvaise surprise en arrivant à l’aéroport. En effet, en regardant le tableau des vols, vous constatez que le vôtre a été annulé au dernier moment. L’annulation de vol, c’est quelque chose qui peut arriver mais qui peut clairement gâcher votre voyage. Cependant, si c’est votre cas, il existe des solutions pour vous en sortir. Voici donc ce que vous pouvez faire.

Qu’est-ce qu’une annulation de vol

Un vol est annulé lorsqu’il n’est pas du tout effectué. Dans ce cas, contrairement à un retard, le prochain vol reprenant le même itinéraire ne dispose pas du même numéro de vol. Si cela vous arrive, que ce soit sur un vol européen ou international, vous pouvez généralement profiter d’un remboursement ou vous voir proposer un autre vol. Cependant dans certains cas, vous pouvez même profiter d’une indemnité.

Les démarches à effectuer en cas d’annulation de vol

Bien évidemment, la compagnie auprès de laquelle vous avez réservé devrait prendre quelques dispositions. Par exemple, un nouveau vol peut vous être proposé. Empruntant le même trajet et proposant les mêmes conditions que votre vol initial. En outre, un rafraichissement ou un repas peut vous être proposé. Si votre vol est remis au lendemain, vous pourriez même profiter d’un hébergement pris en charge par votre compagnie aérienne. Certaines d’entre elles proposent même une compensation, sous la forme d’un bon d’achat. Cependant, il est possible d’en obtenir largement plus.

En effet, en vertu de la réglementation européenne EU 261/2004 datant de 2004, les passagers sont parfaitement protégés lors de l’annulation d’un vol. En plus de bénéficier d’un vol similaire, ce qui est généralement proposé, vous pouvez également opter pour le remboursement de votre billet. Pour un vol européen, vous pouvez également toucher une indemnisation forfaitaire. Veuillez tout de même noter que si vous optez pour le réacheminement, la compagnie aérienne est tenue de prendre en charge votre hébergement et vos repas. Cela est valable jusqu’à l’horaire de votre nouveau vol. Cependant, si vous optez pour le remboursement de votre billet, la compagnie aérienne est dégagée de toute responsabilité.

Quel est le montant de ces indemnités forfaitaires

Avant toute chose, veuillez noter que pour pouvoir être indemnisé, votre vol doit partir de l’Union Européenne. Il peut atterrir dans le monde entier. Cependant, vous ne pourrez pas en profiter pour un vol qui part d’un pays hors de l’Union européenne. C’est valable même s’il atterrit en Europe.

Le montant des indemnités que vous pouvez toucher varie en fonction des caractéristiques de votre vol. Notamment du nombre de kilomètres que vous auriez du parcourir. Il s’élèvera en effet à 250 euros si la distance de votre vol est de moins de 1 500 kilomètres. Pour un vol d’une distance comprise entre 1 500 et 3 500 kilomètres, vous pouvez toucher 400 euros. Enfin, cette indemnité est de 600 euros pour tout vol de plus de 3 500 kilomètres.

Les cas dans lesquels vous ne serez pas indemnisé

Bien que dans la majorité des cas, vous pourrez toucher une indemnisation, il existe tout de même trois cas dans lesquels ce ne sera pas le cas. Par exemple, vous ne serez pas indemnisé si vous pouvez bénéficier d’un nouveau vol dont les horaires sont proches de ceux de votre vol d’origine. En outre, ce sera également le cas si la compagnie aérienne vous a prévenu de l’annulation au moins deux semaines avant la date de départ. Enfin, vous ne bénéficierez pas d’indemnisation si l’annulation est due à des circonstances extraordinaires indépendantes de la volonté de la compagnie aérienne. Il peut par exemple s’agir d’une grève qui ne concerne pas le personnel de la compagnie. D’un catastrophe naturelle, d’une crise sanitaire ou d’un risque lié à la sécurité.

Comment se faire indemniser ?

Pour obtenir une indemnisation, vous devez vous adresser directement à la compagnie aérienne auprès de laquelle vous avez acheté le vol. Cependant, alors que de nombreux passagers pourraient bénéficier d’une indemnisation, seulement 10 % d’entre eux en font finalement la demande. C’est notamment parce que ce sont des démarches assez longues et qui peuvent parfois s’avérer assez compliquées. En outre, si vous avez fait appel à une compagnie étrangère, vous pourriez être gêné dans vos démarches. En cause, le barrage de la langue. Il est donc tout à fait compréhensible que peu de personnes aillent jusqu’au bout. Pour obtenir une indemnisation, vous devez généralement vous adresser directement à la compagnie aérienne auprès de laquelle vous avez acheté le vol.

Cependant, il existe des entreprises qui peuvent vous aider dans vos démarches et donc, vous permettre d’être indemnisé. En règle générale, vous devez avant tout leur fournir le maximum de renseignements sur votre vol. Notamment la compagnie aérienne pour laquelle vous avez souscrit, la date de votre voyage et le numéro de vol. Une copie du billet d’avion du vol annulé peut également vous être demandée. Celle-ci peut être obtenue dans l’historique de vos mails. Si vous avez fait appel à une agence de voyage, vous devez leur en faire directement la demande. Cette entreprise pourra ainsi vous indiquer si vous pouvez toucher une indemnisation. Elle s’occupera de toutes les démarches à votre place. Généralement, vous payez lorsque vous avez touché les indemnités, le paiement représentant un pourcentage du montant de ces dernières.

En conclusion

Lorsque vous devez prendre l’avion, il peut arriver que votre vol soit annulé au dernier moment, ce qui peut être assez problématique. Cependant, depuis 2004 et la réglementation européenne EU 261/2004, les passagers sont bien protégés. En effet, si cela vous arrive, vous pouvez bénéficier d’un autre vol similaire, alors que vos frais de repas et d’hébergement sont pris en charge par votre compagnie aérienne, ou d’un remboursement de votre billet. En outre, si votre vol part de l’Union Européenne, vous pouvez aussi profiter d’une indemnité forfaitaire en fonction du nombre de kilomètres de votre vol. Ce sont cependant des démarches longues et qui peuvent s’avérer assez compliquées. Vous pouvez donc plutôt faire appel à une entreprise spécialisée. Cette dernière vérifiera que vous pouvez bien recevoir une indemnisation et fera toutes les démarches à votre place.